Les Expertiseurs du Crédit : les médias en parlent

Vous êtes journaliste ? Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter Joëlle LE HIR : media[at]expertiseurs.fr ou 01 56 05 84 44.

Toutes les parutions

Le Monde - 17 juin 2016

"L'année lombarde", cible des actions collectives.

En savoir plus...

"C'est opaque et toujours en faveur de la banque. Ce sont des profits virtuels non mérités, de l'argent fait sur une pirouette mathématique", réprouve Laurent de Badts, associé gérant des Expertiseurs du Crédit.

Plus d'un million de contrats seraient non conformes, pour un coût potentiel de 84 milliards d'euros pour les établissements, ont estimé les Expertiseurs du crédit.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

L'Hebdo Bourse Plus - 27 mai 2016

Failles juridiques dans les dossiers de prêts : Les Expertiseurs du Crédit gagnent contre les banques !

En savoir plus...

En première instance à Montpellier, le tribunal a considéré que le crédit était totalement illégal parce qu'il faisait mention d'un calcul des intérêts sur 360 jours. Nous avons obtenu exactement ce que nous attendions, c'est-à-dire la remise du crédit au taux légal.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Sud Radio - 17 mai 2016

Chaque semaine l'émission "Service compris" nous interroge sur les crédits immobiliers.

En savoir plus...

Véronique JACQUIER, dans son émission "Service compris", nous interroge : assurance emprunteur : 3 points clefs à valider.

Nous évoquons l'approche à avoir pour son assurance décès invalidité lié à son crédit : ce n'est pas qu'une approche tarifaire. il est nécessaire de rentrer dans certains détails, qui pourront avoir toute leur utilité en cas de soucis ultérieurs.

Il convient d'être attentifs à ces trois points importants :

  1. Le caractère indemnitaire ou forfaitaire de la garantie incapacité/invalidité. Dans le premier cas, la couverture attribuée viendra simplement en complément d'autres couvertures, pour atteindre l'échéance de votre crédit. Dans le second cas, c'est l'échéance dans son entièreté qui est assumée par l'assurance. Quasiment tous les contrats aletnatifs sont forfaitaires, qui est l'option la plus préférable à retenir.
  2. La franchise incapacité : veiller à ce qu'elle ne dépasse pas 90 jours.
  3. L'incapacité en fonction de SA profession. Ce n'est pas la même chose d'être protégé pour une incapacité à exercer "toute profession" ou "SA profession". La seconde est plus protectrice, par exemple un artisan menuisier qui se sert de ses mains ne pourra être exclu d'une indemnisation au prétexte qu'il pourrait exercer une activité commerciale par exemple, ou de bureau.

Nous avons ensuite le plaisir de répondre aux questions des auditeurs, cette semaine : Kamel s'interroge sur la possibilité d'arrêter un crédit une fois son acceptation effectuée et avant l'acte, ce qui est possible mais génère des indemnités qui sont souvent indiquées dans le contrat et de l'ordre de 500 €, Zacaria s'inquiète à juste titre pour sa maman qui a un crédit au taux de 5,5% et avec 10 ans restant à courir sur un montant très important et nous lui confirmons l'intérêt d'une renégociation, Annie nous indique toute sa pugnacité à ne pas hésiter à négocier encore alors que son avenant précédent date de 9 mois et de sa juste appréciation de l'activité commerciale que revêt une banque, Patrice nous indique être face à un dilemne avec un crédit qui revêt l'irrégularité 360 jours et une proposition attractive d'une autre banque avec un taux inférieur qui nous permet de lui conseiller de faire analyser son crédit et de prendre sa décision ensuite avec une information la plus complète possible des options qui lui sont offertes, Pierre se lance dans la vie professionnelle et a déjà un projet d'acquisition, ce qui nous permet de lui délivrer des conseils pour voir sa demande de crédit acceptée, Béatrice évoque une analyse effectuée par des confrères des Expertiseurs du Crédit et nous lui indiquons qu'en tant que consommatrice elle doit choisir en s'informant complètement de ce que recouvre la prestation des intervenants de ce secteur.

Le message général reste le même : être des consommateurs bien informés, exiger cette information que des professionnels se doivent de dispenser de manière claire et intelligible. Et surtotu dan sle domaine bancaire !

Merci à cette belle émission de Sud-Radio "Service compris" de permettre aux consommateurs de disposer de toutes les clefs pour faire valoir leurs droits et intérêts !

Ecouter le reportage

Accès au site pour écouter l'émission radio, de cette émission du 17 mai 2016.

Le Parisien - 16 mai 2016

Une entourloupe à 360 jours.

En savoir plus...

BANQUES. La justice a sanctionné deux établissements qui calculaient les intérêts annuels d'un emprunt sur 360 jours au lieu de 365. Cette "année lombarde" est interdite pour les prêts aux particuliers.

"La stipulation d'intérêts est irrégulière du seul fait qu'elle se réfère à une année bancaire de 360 jours et non à l'année civile", précise-t-on chez les Expertiseurs du Crédit.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article journal ou l'article internet

Sud Radio - 3 mai 2016

Chaque semaine l'émission "Service compris" nous interroge sur les crédits immobiliers.

En savoir plus...

Véronique JACQUIER, dans son émission "Service compris", nous interroge : un courtier peut-il permettre d'obtenir un meilleur taux ?

Les Expertiseurs du Crédit indiquent les 3 questions à poser à un courtier pour vous permettre d'obtenir la meilleure offre :

1. Allez-vous contacter ma banque ? Je le souhaite, même si elle ne vous reverse aucun honoraire (quitte à augmenter ceux que vous me présenterez à la mise en place du crédit).

2. Sur quelle fourchette de taux vous engagez-vous ?

3. Quels sont vos frais:honoraires ? Confirmez-moi qu'il n'y aura pas cumul avec des frais bancaires.

Nous avons ensuite le plaisir de répondre aux questions des auditeurs, cette semaine : Latifa nous indique avoir déjà fait baisser en juillet dernier son taux, son assurance emprunteur est avec un coût prohibitif, la loi Hamon lui permet de changer d'assurance à couverture équivalente, Stéphane nous permet de confirmer qu'en cherchant un meilleur taux auprès d'une autre banque il doit suivre le processus classique de montage d'un nouveau dossier, Philippe avec un taux élevé et un refus de sa banque a tout intérêt à passer par un courtier, Layache évoque l'irrégularité 360 jours sur son crédit de 2010, mais celle-ci étant détectable à la simple lecture du contrat ne peut le contester après 5 ans, Line se voit refuser une renégociation au seul prétexte que son crédit est à taux variable et doit repréciser sa demande de passer à taux fixe, Malika voit son crédit se terminer dans 3 ans et 13.000 € de capital restant dû ce qui est trop peu pour avoir intérêt à renégocier son taux ne lui restant quasiment que du capital à rembourser.

A toutes et tous, ce réflexe : un crédit immobilier est un contrat économique, vous n'avez pas le temps ou vous sentez mal à l'aise dans une démarche de renégociation : faites travailler un courtier proche de chez vous. Vous avez tout à y gagner.

Merci à cette belle émission de Sud-Radio "Service compris" de permettre aux consommateurs de disposer de toutes les clefs pour faire valoir leurs droits et intérêts !

Ecouter le reportage

Accès au site pour écouter l'émission radio, de cette émission du 3 mai 2016.

Sud Radio - 19 avril 2016

Chaque semaine l'émission "Service compris" nous interroge sur les crédits immobiliers.

En savoir plus...

Véronique JACQUIER, dans son émission "Service compris", nous interroge : jusqu'où les taux des crédits immobiliers baisseront ?

Les Expertiseurs du Crédit rappellent les 3 paramètres d'un taux : le coût d'achat des banques + leur volonté de préserver leurs marges + leur souhait de conquête d'un marché avec ce service. Et qu'en ce moment les banques ont une rentabilité sur leurs crédits immobiliers très profitable.

Nous avons le plaisir de répondre aux questions des auditeurs, cette semaine : Périne nous fait part de sa joie d'avoir bien renégocié son taux grâce à nos conseils d'il y a 3 semaines, Dominique de son interrogation sur le taux variable, Magali sur des frais de dossiers excessifs dans le cadre d'une renégociation et sur les 360 jours, Laurent sur le rôle des courtiers, Françoise sur le fait de changer de banque pour son crédit au taux trop élevé et Nicolas sur l'intérêt pour tout crédit d'être attentif à la baisse des taux.

Merci à cette belle émission de Sud-Radio "Service compris" de permettre aux consommateurs de disposer de toutes les clefs pour faire valoir leurs droits et intérêts !

Ecouter le reportage

Accès au site pour écouter l'émission radio, de cette émission du 19 avril 2016.

Capital.fr - 1° décembre 2015

L'année lombarde : l'étrange technique des banques pour gonfler la facture.

En savoir plus...

LCL, que nous avons contacté, reconnaît que cette méthode renchérit la facture.../... nous explique un responsable de la communication. Il précise aussi que changer de mode de calcul s'avérerait coûteux, puisque cela impliquerait de modifier le système informatique.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Le Parisien - 30 novembre 2015

Prêts immobiliers : LCL ne dit pas tout à ses clients.

En savoir plus...

"Si le LCL veut être totalement transparent, il doit dire à sa clientèle qu'il a été condamné par la cour d'appel de Versailles, le 2 avril, pour avoir calculé un taux d'intérêt sur 360 jours" précise Laurent de Badts, directeur de la société spécialisée Les Expertiseurs du Crédit.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article journal ou l'article internet

Metronews - 2 octobre 2015

Une faille dans votre crédit peut vous faire gagner 44.000 euros.

En savoir plus...

"Un quart des crédits immobiliers, soit 1,5 à 2 millions de clients, sont potentiellement concernés", assure Laurent de Badts, gérant des Expertiseurs du Crédit, une société qui passe au crible les contrats de prêts immobiliers.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article.

BFM Business - 29 septembre 2015

Crédit immobiliers : zoom sur ces irrégularités qui peuvent rapporter gros.

En savoir plus...

Marie COEURDEROY revient sur une erreur que peuvent commettre les banques : il s'agit de "l'année lombarde", d'une durée de 360 jours, soit 5 jours de moins que l'année civile. Puis évoque l'action des Expertiseurs du Crédit sur ce sujet qui a été fermement condamné le 17 juin 2015 de manière tranchée par la Cour de cassation.

Visionner le reportage

Accès au site pour visionner l'émission originale

France Info - 22 septembre 2015

Crédit immobiliers : les erreurs bancaires.

En savoir plus...

A retenir des Expertiseurs du Crédit : ressortez du placard votre contrat de crédit immobilier, regardez si tous les frais que vous payez aujourd'hui y sont mentionnés. Si ce n'est pas le cas, c'est un problème. Enfin regardez si le calcul de la banque est bien sur 365 jours et non sur 360.

Ecouter le reportage

Accès au site pour écouter l'émission originale

Le Parisien - 30 juillet 2015

360 jours, le chiffre martingale des banques.

En savoir plus...

"Certes, le calcul donne un écart minime" reconnaît Laurent de Badts, dirigeant des Expertiseurs du Crédit, une société qui passe au rayon X les prêts immobiliers. "Le scandale vient plutôt de la multiplication des crédits touchés par cette irrégularité, depuis de très nombreuses années. Au final, pour les banques, le profit engrangé est aussi colossal qu'immérité" pointe ce spécialiste.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article journal ou l'article internet

Capital - 27 novembre 2014

Traquez les erreurs commises dans le TEG.

En savoir plus...

En cas d'erreur, la loi considère en effet que votre choix a été faussé. Suffisant pour que la banque soit condamnée à recalculer les mensualités dues au taux d'intérêt légal en vigueur d'année en année (et égal à zéro depuis 2013).

Mais comme recalculer seul un TEG est impossible pour un néophyte, vous devez confier cette mission soit à un avocat spécialisé, soit à cabinet d'experts tel que Les Expertiseurs du crédit.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Economie Matin - 7 octobre 2014

Une épée de Damoclès de 84 milliards d'euros pèse sur les banques.

En savoir plus...

Pas moins de 47% des dossiers de crédit immobilier présentent des irrégularités.

Potentiellement, 1,4 millions d'emprunteurs pourraient assigner leur banque au sujet des irrégularités condamnables que contiennent leurs crédits immobiliers. C'est un véritable risque systémique qu'encourent les banques.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Capital.fr - 2 octobre 2014

Panique dans les banques : un crédit immobilier sur deux serait erroné.

En savoir plus...

Selon une étude de la société de conseil les Expertiseurs du Crédit, près de la moitié des crédits accordés aux particuliers pour acheter un logement seraient dans ce cas. En tout, 1,4 million d'emprunteurs seraient concernés, ce qui représenterait un coût potentiel au titre des dédommagements de 84 milliards d'euros pour les banques !

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Nouvel Obs.com - 2 octobre 2014

Apprenez à repérer les irrégularités de votre crédit immobilier.

En savoir plus...

Ainsi, les Expertiseurs du Crédit considèrent qu'"une épée de Damoclès de 84 milliards d'euros pèse sur les banques". En se basant sur leurs analyses effectuées entre le 1er janvier et 31 juillet 2014, notamment sur des crédits immobiliers moyens de 176.000 euros et un taux moyen de 3,95%, ce serait près de 1,4 millions d'emprunteurs qui seraient concernés par les irrégularités dans leur contrat de crédit.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Challenges.fr - 1° octobre 2014

Ces entreprises qui risquent gros avec les actions de groupe.

En savoir plus...

Près d'un crédit sur deux serait concerné par des risques de contentieux sérieux, selon Les Expertiseurs du crédit, un cabinet qui s'est spécialisé dans la dénonciation en justice des erreurs de contrats concernant les prêts. Les failles dans les contrats sont nombreuses, en particulier dans la fixation du taux de TEG ou du taux de période.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Le Parisien/Aujourd'hui en France Magazine - 19 septembre 2014

Contestez votre contrat de prêt

En savoir plus...

Si votre dossier de crédit immobilier contient des erreurs, vous pouvez le dénoncer et récupérer de belles sommes.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Economie Matin - 7 août 2014

Emprunt toxique : l'amnistie parlementaire.... troublante ?

En savoir plus...

Sylvain BERRIOS (député UMP) "C'est un projet de loi inique qui manifeste un lien consanguin avec les banques, les amnistient et évite le droit à un procès équitable".

Jean-Philippe NILOR (député Front de Gauche) "Je regrette que l'escroc soit privilégié plutôt que la victime"

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Le Monde.fr - 17 juillet 2014

Contester son crédit immobilier, une fausse bonne idée ?

En savoir plus...

Vous ne vous en doutez sûrement pas, mais il y a de fortes chances que votre contrat de prêt immobilier contienne des erreurs.

"Dans les dossiers de crédit que nous analysons, plus d'un sur deux ne respecte pas la loi", affirme Laurent de Badts, associé-fondateur des Expertiseurs du crédit.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Le Particulier - 27 mai 2014

Un contrat mal rédigé peut vous rapporter gros.

En savoir plus...

Demandez à un expert de passer au crible votre offre de prêt.

C'est pourquoi certaines sociétés, comme les Expertiseurs du Crédit, se développent sur ce marché depuis un an. Elles peuvent vous proposer d'analyser votre contrat.

"Dans un premier temps, nous passons au crible le contrat du client et lui indiquons s'il contient des erreurs", précise Laurent de Badts. Cette première prestation est facturée 45 €. Si la réponse est positive, vous pouvez demander une expertise complète d'une cinquantaine de pages qui vous coûtera, cette fois, 245 €. Le dossier détaillé comporte une explication précise des erreurs relevées dans le contrat, des cas de jurisprudence similaires et des "éléments de langage" pour négocier avec votre banquier.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Sud Radio - 16 mai 2014

L'émission "C'est à vous" parle des erreurs dans les crédits immobiliers.

En savoir plus...

Dans son émission "C'est à vous", Cyril BRIOULET fait intervenir les Expertiseurs du Crédit pour détailler les erreurs constatés sur les crédits immobiliers.

C'est un rappel du fait qu'un crédit immobilier est l'achat le plus important effectué par un consommateur, et que les banques doivent respecter des règles strictes. Notamment sur la bonne intégration dans le TEG des frais ayant concurrus à l'octroi du prêt.

Les Expertiseurs du Crédit appellent de leur voeux une prochaine directive Européenne sur l'indépendance du médiateur lors d'un recours des consommateurs. Tout le monde aurait à gagner à ce qu'aucun doute sur de potentiels conflits d'intérêts ne puisse planer sur leur intervention.

Ecouter le reportage

Accès au site pour écouter l'émission radio, vendredi 16 mai 2014, après 6'30'' d'antenne de Cyril BRIOULET.

Economie Matin - 2 avril 2014

Immobilier : un crédit sur deux comporte des erreurs.

En savoir plus...

Après plus de 2.000 crédits immobiliers diagnostiqués, le verdict se confirme. Pour près de la moitié de ceux-ci, les banques ne respectent pas, en un ou plusieurs points, des règles très strictes que la législation leur impose.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Les Emmerdeurs - 20 mars 2014

Erreur de la banque en votre faveur... Cette fois-ci, c'est pour de vrai !

En savoir plus...

Dans leur dossier complet sur ce sujet, du mois de mars 2014, Les Emmerdeurs détaillent le problème des vices de forme des crédits immobiliers.

Vous pouvez acheter le dossier complet sur leur site Les Emmerdeurs.

Lire l'article original

Accès au site pour lire un extrait du dossier.

France Bleu Orléans - 18 mars 2014

L'émission Les Experts parle des erreurs dans les crédits immobiliers.

En savoir plus...

Dans son émission "Les Experts", Rodolphe LOUVET fait intervenir les Expertiseurs du Crédit pour expliquer le problème des erreurs sur les crédits immobiliers et répondre aux questions des auditeurs.

Merci à Mireille, Ahmed, Elisabeth, Michèle, Charlotte et Marie de leurs questions toutes très intéressantes.

Ecouter l'émission

Accès au site pour écouter l'émission radio

Télé 7 jours - 3 février 2014

Comment (re)négocier son crédit immobilier ?

En savoir plus...

Soyez vigilant. Aussi incroyable que cela puisse paraître, une fois sur deux, selon Les Expertiseurs du Crédit, le taux de votre crédit est faux ! En fait, il s'agit d'une erreur de calcul dans le taux effectif global.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

France Bleu Bearn - 27 janvier 2014

L'émission Les Experts parle des erreurs dans les crédits immobiliers.

En savoir plus...

Dans son émission "Les Experts", Marie-Cécile GARDEY fait intervenir les Expertiseurs du Crédit pour expliquer le problème des erreurs sur les crédits immobiliers et répondre aux questions des auditeurs.

Ecouter l'émission

Accès au site pour écouter l'émission radio

France Bleu Haute Normandie - 21 janvier 2014

L'émission Les Experts parle des erreurs dans les crédits immobiliers.

En savoir plus...

Dans son émission "Les Experts", Annie LE FLEOUTER fait intervenir les Expertiseurs du Crédit pour expliquer le problème des erreurs sur les crédits immobiliers et répondre aux questions des auditeurs. Sur la prescription et les parts sociales.

Ecouter l'émission

Accès au site pour écouter l'émission radio

France Bleu Gascogne - 10 janvier 2014

L'émission Les Experts parle des erreurs dans les crédits immobiliers.

En savoir plus...

Dans son émission "Les Experts", Nathalie BENOY fait intervenir les Expertiseurs du Crédit pour expliquer le problème des erreurs sur les crédits immobiliers et répondre aux questions des auditeurs.

Ecouter l'émission

Accès au site pour écouter l'émission radio

L'Hebdo Bourse Plus - 20 décembre 2013

La moitié des dossiers de crédits immobiliers comportent une faille juridique !

En savoir plus...

Le législateur a voulu protéger le consommateur sur l'achat le plus important d'une vie. Cette obligation consiste à donner une information à un consommateur afin de lui permettre de faire jouer la concurrence d'une manière simple, claire et surtout comparable.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

France Info - 15 décembre 2013

Des erreurs dans le calcul des crédits immobiliers.

En savoir plus...

Un cabinet privé, "Les Expertiseurs du Crédit", vient de transmettre une information qui a fait beaucoup de bruit. Il y aurait, une fois sur deux, des erreurs dans le calcul des crédits immobiliers, ce qui est confirmé par l'Association Française des Usagers des Banques ; Serge Maître, son Secrétaire Général, en dit plus dans l’interview radio.

Ecouter le reportage

Accès au site pour lire l'article original

Kernews - 14 décembre 2013

Les Expertiseurs du Crédit soulignent que la moitié des dossiers de crédits immobiliers comportent une faille juridique !

En savoir plus...

Pour la première fois en France, une société spécialisée dans l’information juridique, Les Expertiseurs du Crédit, propose d’analyser chaque dossier afin d’y déceler des failles éventuelles. Le service a été lancé il y a seulement trois mois et, selon ses fondateurs, le succès semble être au rendez-vous. Il apparaît que les banques ont intérêt à accepter une négociation à l’amiable afin d’éviter la voie judiciaire.

Ecouter le reportage

Accès au site pour lire l'article original

Atlantico - 11 décembre 2013

Ce qu'il est utile de savoir pour faire baisser le montant de votre prêt immobilier.

En savoir plus...

La première chose à faire pour faire baisser le montant de votre prêt est de relire votre contrat. Vous n’avez pas pu passer à côté de l’énorme pavé dans la marre lancé le mois dernier, par les Expertiseurs du Crédit.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Le Figaro - 22 novembre 2013

Polémique sur les crédits immobiliers.

En savoir plus...

"Le calcul du TEG est très complexe. Il arrive qu'il y ait des erreurs, mais elles ne sont pas commises volontairement par la banque", concède un banquier.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Midi Libre - 20 novembre 2013

Prêts bancaires : les vices de forme peuvent vous rapporter gros.

En savoir plus...

Depuis un mois que Les Expertiseurs du Crédit offrent leurs services au grand public, "40 à 50 particuliers nous demandent chaque jour un examen approfondi de leur crédit immobilier".

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Atlantico - 14 novembre 2013

Les deux précautions à prendre au moment d'investir dans l'immobilier.

En savoir plus...

Vous n'avez pas pu passer à côté de l'énorme pavé dans la mare lancé la semaine dernière par les Expertiseurs du Crédit. 50% des crédits immobilier recèlent une erreur de formalisme.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Challenges.fr - 12 novembre 2013

Immobilier : comment obtenir un crédit avec un taux de 0,04%.

En savoir plus...

Mais avant de se lancer dans ce genre de procédure, mieux vaut d'abord tenter de négocier à l'amiable avec son banquier en disposant d'un argumentaire complet. La société Les Expertiseurs du Crédit propose un diagnostic rapide, puis une analyse complète.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

La Tribune - 29 octobre 2013

Crédit immobilier : des vices de forme qui peuvent rapporter gros.

En savoir plus...

Des frais de courtier oubliés, des honoraires notariaux non insérés dans le calcul du TEG ...les vices de forme décelés dans les crédits immobiliers ne manquent pas. C'est en tout cas ce qu'assure Les Expertiseurs du Crédit, qui, comme son nom l'indique, est spécialisé dans la législation sur les crédits immobiliers.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

La Dépêche.fr - 25 octobre 2013

75% des crédits immobiliers seraient mal calculés.

En savoir plus...

Une enquête d'un cabinet spécialisé dans les prêts bancaires baptisé "Expertiseurs du Crédit" pointe du doigt de nombreuses erreurs dans les contrats de prêts.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Le Var Information - 25 octobre 2013

Et si l'erreur de votre banquier l'obligeait à vous restituer 30.000 € ?

En savoir plus...

Ces informations, peu connues du grand public, leurs sont pourtant très favorables. La société Les Expertiseurs du Crédit est la solution à cette problématique.

Lire l'article original

Accès au pdf pour lire l'article original

Le Parisien - 24 octobre 2013

Une fois sur deux, le taux de votre crédit immobilier est faux.

En savoir plus...

C'est la question posée par Les Expertiseurs du Crédit, un cabinet privé qui propose de passer au crible votre contrat de prêt immobilier, pour y déceler d'éventuelles erreurs de calcul dans le taux final ou dénicher des vices de forme susceptibles d'entraîner le remboursement d'une partie des intérêts.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

My TF1 News - 24 octobre 2013

Crédit immobilier : y a-t-il erreur de la banque en votre faveur ?

En savoir plus...

Pour Les Expertiseurs du Crédit, ces vices cachés, lorsqu'ils sont identifiés, peuvent entraîner le remboursement d'une partie des intérêts...

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

20 minutes - 24 octobre 2013

Offre de crédit immobilier erroné : peut-on vraiment gagner à contester ?

En savoir plus...

C'est un vrai travail de spécialiste, on ne peut pas détecter ces erreurs de calculs soi-même. Car il faut pour cela des logiciels de calculs de taux et un argumentaire approfondi pour prouver l'erreur à la banque.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Le Figaro.fr - 24 octobre 2013

La moitié des dossiers serait erroné.

En savoir plus...

Les Expertiseurs du Crédit qui se penchent sur les contrats de prêt immobilier pour détecter des erreurs de calcul de taux ou des vices de forme affirme que «50% des crédits immobilier recèlent une erreur de formalisme».

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

France TV Info - 24 octobre 2013

Immobilier : quand et comment renégocier le taux de votre crédit ?

En savoir plus...

"Une fois sur deux, le taux de votre crédit immobilier est faux." C'est ce qu'affirme Le Parisien, qui relaie une information du cabinet privé Les Expertiseurs du Crédit.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

La Vie Immo - 24 octobre 2013

Crédit immobilier : 50% des contrats comporteraient des erreurs.

En savoir plus...

Cette société se charge de passer au crible les contrats de prêts pour y dénicher les aberrations. Et quand celles-ci sont démasquées, elles peuvent rapporter gros.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Planet.fr - 24 octobre 2013

Crédit immo : et si votre banquier devait vous rembourser beaucoup d'argent ?

En savoir plus...

En effet, d'après le cabinet Expertiseurs du Crédit, spécialiste dans l'étude des contrats de prêts immobiliers, "50% des contrats de prêt immobilier recèlent des erreurs". Certains affirment même que la proportion est plus importante encore.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Direct Gestion - 11 octobre 2013

50% des dossiers de crédits immobiliers contiennent une erreur.

En savoir plus...

Plus d'une vingtaine d'erreurs mettent l'organisme prêteur en totale illégalité par rapport aux textes de loi. Et, bien évidemment, des sanctions sont prévues en cas de non-respect de ce formalisme.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Esteval Editions - 11 octobre 2013

50% des contrats de crédit immobilier recèlent une erreur de formalisme - par Les Expertiseurs du Crédit.

En savoir plus...

Les Expertiseurs du Crédit* démontrent que l'accumulation des règles protectrices pour le consommateur a multiplié les erreurs des offres de crédit immobilier.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original

Diagnostic & Expertise - 9 octobre 2013

Ces vices de forme qui peuvent réduire le coût d'un crédit immobilier.

En savoir plus...

Si de nombreux emprunteurs ont profité des taux extrêmement bas pour renégocier leur crédit, d'autres pourraient se tourner vers une société parisienne qui se propose de passer au crible leur contrat afin d'identifier les éventuels vices de forme.

Lire l'article original

Accès au site pour lire l'article original