Les Expertiseurs du Crédit : les médias en parlent

Vous êtes journaliste ? Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter Laurent DE BADTS : media[at]expertiseurs.fr ou 01 56 05 84 44.

Sud Radio - 17 mai 2016

Chaque semaine l'émission "Service compris" nous interroge sur les crédits immobiliers.

En savoir plus...

Véronique JACQUIER, dans son émission "Service compris", nous interroge : assurance emprunteur : 3 points clefs à valider.

Nous évoquons l'approche à avoir pour son assurance décès invalidité lié à son crédit : ce n'est pas qu'une approche tarifaire. il est nécessaire de rentrer dans certains détails, qui pourront avoir toute leur utilité en cas de soucis ultérieurs.

Il convient d'être attentifs à ces trois points importants :

  1. Le caractère indemnitaire ou forfaitaire de la garantie incapacité/invalidité. Dans le premier cas, la couverture attribuée viendra simplement en complément d'autres couvertures, pour atteindre l'échéance de votre crédit. Dans le second cas, c'est l'échéance dans son entièreté qui est assumée par l'assurance. Quasiment tous les contrats aletnatifs sont forfaitaires, qui est l'option la plus préférable à retenir.
  2. La franchise incapacité : veiller à ce qu'elle ne dépasse pas 90 jours.
  3. L'incapacité en fonction de SA profession. Ce n'est pas la même chose d'être protégé pour une incapacité à exercer "toute profession" ou "SA profession". La seconde est plus protectrice, par exemple un artisan menuisier qui se sert de ses mains ne pourra être exclu d'une indemnisation au prétexte qu'il pourrait exercer une activité commerciale par exemple, ou de bureau.

Nous avons ensuite le plaisir de répondre aux questions des auditeurs, cette semaine : Kamel s'interroge sur la possibilité d'arrêter un crédit une fois son acceptation effectuée et avant l'acte, ce qui est possible mais génère des indemnités qui sont souvent indiquées dans le contrat et de l'ordre de 500 €, Zacaria s'inquiète à juste titre pour sa maman qui a un crédit au taux de 5,5% et avec 10 ans restant à courir sur un montant très important et nous lui confirmons l'intérêt d'une renégociation, Annie nous indique toute sa pugnacité à ne pas hésiter à négocier encore alors que son avenant précédent date de 9 mois et de sa juste appréciation de l'activité commerciale que revêt une banque, Patrice nous indique être face à un dilemne avec un crédit qui revêt l'irrégularité 360 jours et une proposition attractive d'une autre banque avec un taux inférieur qui nous permet de lui conseiller de faire analyser son crédit et de prendre sa décision ensuite avec une information la plus complète possible des options qui lui sont offertes, Pierre se lance dans la vie professionnelle et a déjà un projet d'acquisition, ce qui nous permet de lui délivrer des conseils pour voir sa demande de crédit acceptée, Béatrice évoque une analyse effectuée par des confrères des Expertiseurs du Crédit et nous lui indiquons qu'en tant que consommatrice elle doit choisir en s'informant complètement de ce que recouvre la prestation des intervenants de ce secteur.

Le message général reste le même : être des consommateurs bien informés, exiger cette information que des professionnels se doivent de dispenser de manière claire et intelligible. Et surtotu dan sle domaine bancaire !

Merci à cette belle émission de Sud-Radio "Service compris" de permettre aux consommateurs de disposer de toutes les clefs pour faire valoir leurs droits et intérêts !

Ecouter le reportage

Accès au site pour écouter l'émission radio, de cette émission du 17 mai 2016.